Depuis 2012, Bellastock a développé une expertise pionnière en France sur le réemploi dans le secteur du BTP. Elle est le fruit d’un travail de recherches appliquées menées principalement sur le territoire de Plaine Commune. Nous proposons aux maîtrises d’ouvrages et aux maîtrises d’œuvres de services complémentaires aux prescripteurs permettant l’intégration de matériaux de réemploi dans les projets d’aménagement.

actlab_bellastock

Des solutions adaptées et intégrées aux opérations

Pour chaque projet nous développons des solutions adaptées et intégrées, valorisant ainsi le caractère unique de chaque site. Nous maîtrisons chaque maillon de la filière du réemploi : du diagnostic des gisements et de leur déconstruction sélective, jusqu’à leur réemploi dans les constructions futures. Bellastock emploie toute la créativité de ses architectes pour faire du déchet une ressource de qualité en y associant des solutions techniques adaptées aux moyens contemporains. La maîtrise des cycles de la matière est une des principales préoccupations de Bellastock, c’est par là que s’invente une autre architectonique.

Nous intervenons à plusieurs étapes des projets d’aménagement en tant qu’assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO) ou consultant pour la maîtrise d’œuvre (MOE). L’objectif étant de mettre en synergie les chantiers de démolition et de construction d’un territoire :

Diagnostic des gisements disponibles d’un territoire

Etudes de programmation et de faisabilité architecturale

Appui sur la conception, la réalisation et la gestion de chantier sur le volet réemploi

Fourniture de matériaux et prototypage de composants d’ouvrage en réemploi en atelier.

Gregoire-saurel_sprinkler


Pourquoi intégrer du réemploi dans vos projets ?

En France, les activités de construction, de réhabilitation et de démolition produisent 73% des déchets, soit 260 millions de tonnes par an (Futuribles, note de cadrage « Economie Circulaire, le BTP doit faire sa révolution », septembre 2014). En Ile-de-France, cette problématique est encore plus présente, puisque la région génère 30 millions de tonnes de déchets par an pour le BTP, ce qui représente plus de 5 fois la production de déchets ménagers. La directive cadre européenne 2008/98/CE demande à horizon 2020 la valorisation de 70% des déchets de chantier, avec en priorité la prévention à la création de déchet (entretien, réhabilitation, réemploi).

Le réemploi est une alternative à l’extraction de matière première et à l’enfouissement de déchets. Il permet de limiter les temps de transports et de favoriser une meilleure répartition de la valeur ajoutée d’un chantier. Il s’agit à l’inverse du recyclage, de travailler avec des matériaux de seconde vie sans leur faire subir une transformation trop importante. Garder l’intégrité de leur forme pour garder leur mémoire comme trace de l’histoire.


Contactez-nous