CITÉ
VIVANT

FESTIVAL 2021

SAMEDI 17 JUILLET 2021 Évry-Courcouronnes (91)

Enfin ! Le festival Bellastock fait lui aussi son retour en 2021, et a profité de cette période étrange pour faire peau neuve ! Après Cime City en 2018 et Melting Botte en 2019, le festival revient à Evry-Courcouronnes du jeudi 15 au dimanche 18 juillet prochain. Cette année nous a permis de réfléchir à comment le festival pourrait évoluer pour mieux valoriser les lieux et leurs ressources, tout en gardant ses « fondamentaux ». Après 15 années d’existence, nous avons voulu faire du festival un outil d’urbanisme de transition au service de son territoire d’implantation. En 2021, 2022 et 2023, le festival se sédentarise sur un nouveau site, la Maison Sainte-Geneviève, pour préfigurer un lieu d’apprentissage par l’expérience à l’échelle 1 : le CAAPP. Ces trois années correspondent à trois temps de préfiguration : l’implantation, l’outillage, l’ouverture. Chacun de ces temps donnera lieu à un festival Bellastock dédié à une thématique actuelle.

OUVERTURE AU PUBLIC LE SAMEDI 17.07 !

Cité Vivant sera ouvert au public le samedi 17 juillet de 10h à 0h !

Découvrez la programmation de cette journée ci-dessous et sur les réseaux sociaux !

Suivez-nous sur les réseaux, nous vous en dirons plus dès qu’on en saura plus !

Le Vivant !

En 2021, nous souhaitons poser la question du rapport au Vivant au moment de s’implanter sur un site. Le Festival Cité Vivant proposera à ses participants d’étudier cette question au travers d’un grand chantier collectif qui donnera la part belle à la question du paysage, et d’une programmation culturelle que nous avons souhaité étoffer pour alterner les temps « expérientiels » et multiplier les temps d’échange et d’acculturation, tout en conservant l’esprit festif et convivial auquel nous tenons particulièrement.

Au programme

Un chantier
pour habiter le paysage

Les jeudi 15 et vendredi 16 juillet, les participants expérimenteront la question de l’implantation d’un habitat en lien avec l’aménagement paysager d’un parc avec des ressources végétales et minérales locales. En amont du festival, Bellastock a lancé un appel à projet d’architecture pour concevoir et construire un habitat modulaire léger montrable et démontable pour accueillir les usagers du CAAPP, et donc du festival. Les 300 participants disposeront tous d’une « CAAPP—BANE » à implanter et assembler judicieusement sur une parcelle du parc, avant d’aménager les éléments paysagers. Pour mener ce chantier, ils seront encadrés par des paysagistes qui ont étudié le site en amont, et défini les parcelles d’implantation en fonction des besoins du parc.
Après le festival, les cheminements, les zones sanctuarisées, les zones aménagées, deviendront un lieu d’exposition à ciel ouvert pour les travaux d’expérimentation menés au CAAPP tout au long de l’année par les étudiants et leurs enseignants, les chercheurs, les professionnels, et les acteurs du territoire de l’Essone.

La Ville des Terres, festival Bellastock 2017, L’Ile-Saint-Denis.

Une programmation culturelle
dédiée au vivant

Cycles de la matière, CAAPP, 2020.

Cette année nous avons tenu à proposer aux 300 participants des contenus culturels et pédagogiques riches tout au long des 4 jours de festival. Nous avons pour cela monté plusieurs partenariats avec des acteurs de différents secteurs.

• Exposition SOLS VIVANT — Agence TER

L’agence TER a conçu une exposition qui met en avant son approche du vivant au travers de sa pratique, récompensée du Grand Prix de l’Urbanisme en 2018 justement sur cette thématique. Nous avons l’honneur de pouvoir accueillir cette exposition tout au long du festival et mettre en avant les travaux menés par les professionnels de la construction. L’agence TER interviendra dans une table ronde organisée par Bellastock le samedi 17 juillet.

• Accueillir le vivant — Chartier Dalix

L’agence d’architecture Chartier Dalix mène depuis plusieurs années des recherches sur la question du vivant et accueille notamment une chercheuse spécifiquement sur cette thématique au sein de sa structure. Des supports de présentations seront exposés pour mettre en lumière ces travaux, et des ouvrages  « Accueillir le vivant, l’architecture comme écosystème » seront disponibles à la consultation.  Chartier Dalix interviendra dans une table ronde organisée par Bellastock le samedi 17 juillet.

 

• « Manier l’exception pour construire la règle » — La Preuve par 7

Nous avons le plaisir d’accueillir sur le temps du festival l’université d’été de la Preuve par 7. Des échanges seront menés tous les matins en trois temps : « Expérimenter », « Vivre », « Pouvoir ». Les participants au festival pourront réaliser leur chantier en suivant ces échanges depuis leur parcelle, puis en replay grâce à la captation réalisée par Cause Commune.

Cette université accueillera notamment Léo Czajka (économiste), Mustapha Wafra (directeur des Petits Débrouillards), Patrick Bouchain (architecte), Antonella Tuffano (enseignante et chercheure), Luc Gwiazdzinski (géographe), Maxime Zait (Communa), Dominique Alba,(directrice de l’APUR), 2 représentants de la ZAD Notre-Dame des Landes, Agny Kpata (convention citoyenne pour le climat), Gilles Pinson (Politiste, Science Po Bordeaux), Paul Citron (Plateau Urbain)…
Le soir nous aurons la chance d’accueillir des conférences de Sophie Ricard et Michel Lussaud.

Station Station — La radio de la Station Gare des Mines

Chaque après-midi, Station Station animera le festival en proposant la diffusion d’une radio imprégnée de cultures alternatives qui mariera avec subtilité musique et discussions autour de l’écologie et de l’art.

• Programmation musicale — Les Hydropathes

Comme chaque année, le collectif Hydropathes viendra ambiancer le site du festival entre chaque émission de radio et en soirée, en vous proposant toujours le son adapté à chaque instant de Cité Vivant.

Louis Guillaume — Résidence d’artiste avec COAL

Dans le cadre du partenariat entre Bellastock et COAL, l’artiste Louis Guillaume interviendra dans le Parc de la Maison Sainte-Geneviève sur toute la durée du festival.

Urban Boat X collectif MU

A l’occasion du festival, l’Urban Boat accostera à Evry-Courcouronnes, en contrebas du parc de la Maison Sainte-Geneviève. Cette collaboration donnera lieu à une programmation ouverte au public qui mêlera musique électronique et ateliers.

• Atelier de vannerie en bois — Ben des Bois 

Ben des bois proposera une atelier pour réaliser une oeuvre collective fabriquée en vannerie de bois.

Infos pratiques !

OÙ ?
Centre Art Architecture Paysage Patrimoine
2 avenue de Ratisbonne
91000 Evry-Courcouronnes
Gare de Grand Bourg (RER D) + 15 minutes à pieds
ou
A vélo depuis Paris !
CITÉ╱CYCLO : Toutes les infos et parcours ici !
QUAND ?
COMMENT ?
Entrée libre !
Evénément enfants friendly !
BOIRE & MANGER
Les foodtrucks évryens seront là pour vous régaler.
Comme chaque année, le bar du festival vous proposera les bières de La Barge à prix imbattables, mais aussi des softs !
PRESSE & COMMUNICATION !
Un accueil de la presse est prévu en semaine : présentation du projet, visite du chantier en cours et réponses aux questions ! Pour être informés contactez communication@bellastock.com !
En attendant retrouvez le dossier de presse par ici, le pack de communication du festival par la, et suivez nous sur les réseaux sur InstagramFacebookLinkedin !

Partenaires de Cité Vivant

CONTACT
SERVICE DE COMMUNICATION

communication@bellastock.com

CITÉ VIVANT SUR
LES RÉSEAUX SOCIAUX

INFORMATIONS PRATIQUES

Centre Art Architecture Paysage Ptrimoine
2 avenue de Ratisbonne
91000 EVRY-COURCOURONNES

RER D Gare « Grand Bourg » + 15 minutes à pieds.

FESTIVAL

Manifeste

Le festival BELLASTOCK, en explorant les divers champs de la construction et du design, propose la fabrication collective d’une ville éphémère autour d’une thématique spécifique chaque année. La ville éphémère est devenue petit à petit un laboratoire grandeur réelle sur des thématiques contemporaines liées au devenir de l’espace métropolitain. Parmi elles : le processus collectif du projet, les cycles de la matière, l’innovation des mises en oeuvre, la fabrique collective de la ville, l’occupation temporaire d’espaces déqualifiés et/ou en mutation.

INFRA
STRUC
TURES

Les infrastructures de vie collective (cuisines, douches, lieux de spectacle, etc.) et les réseaux de logistique urbaine sont installés en amont du festival, apportant aux participants l’environnement adéquat à la construction de leurs propres structures. Imaginées avec des étudiants et des spécialistes lors de tables rondes et de workshops, les infrastructures
ont vocation à perdurer afin d’être réutilisées sur d’autres projets ou événements.

PÉDA
GOGIE

Lors de cet événement les participants, essentiellement des étudiants du secteur architectural et artistique, vivent quelques jours sur un site dédié à la formation libre, propice à l’expression totale de leur créativité. Ce moment de confrontation à la construction grandeur réelle est unique au cours de leurs études.
La création des structures éphémères débute lors d’une première phase de conception cadrée par un dossier d’inscription. Lors du festival, les participants sont alors confrontés à la matière et aux réalités de la construction. Il s’agit d’un temps d’expérimentation autour des techniques de mise en oeuvre et d’assemblage, durant lequel les projets sont retravaillés et réadaptés par rapport à leur conception initiale.
Pour les bénévoles qui prennent part à l’organisation, le festival permet

SITE

Le festival prend place sur un site choisi, différent d’une année à l’autre. Il peut s’agir d’une friche abandonnée, vouée à se transformer ou à disparaître. Le festival offre l’opportunité d’expertiser ce territoire.
On l’arpente, on y teste des usages, des fonctions, et on en tire des conclusions. Des idées émergent et servent de support à de la prospective.


MAR
CHE

Le festival se veut manifeste d’une perspective de développement durable, en créant des systèmes le rendant économe en énergies et en réduisant son impact environnemental. Il est aussi l’occasion d’explorer les cycles de la matière et du projet et d’expérimenter leurs mises en oeuvre. Lors de la préparation du festival des recherches et des tests constructifs sont menés sur les matériaux proposés aux participants ou utilisées lors de la construction des infrastructures. Depuis 2013, L’ensemble des repas assurés pendant le festival est pris en charge par l’association Disco Soupe qui cuisine à partir de rebus de l’industrie alimentaire.

Flash back