Projets

Melting Botte

Melting Botte

Pour la quatorzième année consécutive, Bellastock organise un festival de construction dédié aux jeunes constructeurs français et internationaux. Melting Botte, la ville éphémère construite avec 5000 bottes de pailles, voit le jour à Evry-Courcouronnes à partir du 11 juillet 2019 et ouvre ses portes au grand public le samedi 14 juillet. En invitant étudiants et jeunes professionnels des métiers de la création à concevoir, construire et habiter des projets éphémères, le festival permet aux participants d’expérimenter leur savoir-faire en grandeur réelle. En 2019, la construction en fibres est à l’honneur et propose aux participants autant qu’au public et notamment aux habitants d’Evry d’aborder des manières de construire qui regagnent peu à peu en popularité auprès des constructeurs et maîtres d’ouvrages notamment pour leur impact environnemental et économique. La journée d’ouverture au public rythmée par des ateliers, débats et une programmation musicale, est une année encore l’occasion pour plus de 3000 personnes de visiter la ville éphémère, déconstruite le quatrième et dernier jour du Festival.

Construire
en paille

Cycle de conférences

En amont du festival, Bellastock organise un cycle de conférence ouvert à tous, à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris- Belleville. En trois volets, l’objectif du cycle 2019 a été d’aborder une grande diversité de sujets liés à l’architecture en fibres, par l’intervention de trois invités par conférence qui on présenté en images leur travail avant un temps d’échange avec le public, modéré par Coralie Garcia, marraine du Festival Bellastock 2019.

Formations

En 2019, Bellastock, l’ENSAPB et la DRIEA ont permis à 25 jeunes constructeurs de bénéficier de la Formation ProPaille avec le Réseau Français des Constructeurs Paille (RFCP) afin de pouvoir encadrer les constructions et participants pendant le festival Melting Botte. Pendant l’événement, et durant la journée d’ouverture au public, des ateliers pédagogiques de petite vannerie ont été animés par Çavapu, et des ateliers d’enduits terre crue ont été assurés par le Collect’IF Paille. Une table ronde a rassemblé de nombreux invités professionnels de la thématique pour un temps d’échanges et débats sur le sujet de la construction en fibres.

Tuto

Un tuto a été proposé aux participants en amont du festival afin d’expliquer les principales techniques préfigurées. Vous pouvez la retrouver sur notre chaine Youtube.

Vivre
Melting Botte

Le site du festival

Le festival s’est déroulé à Évry-Courcouronnes, au cœur de l’Essonne, à proximité de la Seine-et-Marne et de ses plaines céréalières sur un site particulièrement ouvert aux riverains et qui présente une trame régulière d’arbres plantés, offrant de nombreuses possibilités aux festivaliers.

Expérimentations pédagogiques

Cette année, les participants ont proposé des affiches, perçues dans certains cas comme des hypothèses constructives. À travers elles, on peut percevoir les présupposés des futurs participants sur le matériau paille. Ceux-ci seront ensuite confirmés ou réfutés par l’expérimentation. Un nouvel outil pédagogique a été testé : à chaque équipe a été fournie, en plus du kit matériau, la maquette de ce kit à l’échelle 1/20e comme aide à la construction puis comme outil de communication

Le festival nécessite l’installation d’infrastructures conséquentes, avant l’arrivée des participants. Celles-ci ont été en partie réalisées grâce à deux stages chantiers : la construction des infrastructures puis le montage du festival. Ils ont permis aux stagiaires de découvrir les activités de réemploi tout en se responsabilisant avec la mission concrète et les outils qui leurs étaient attribués.

Expérimentations sociales

La ville de Melting Botte s’est installée sur un site particulièrement ouvert : le long d’un chemin de halage parcouru à toute heure par des promeneurs et des riverains. Ceux-ci peuvent arriver de tous les côtés, de l’écluse au nord, des clubs sportifs au sud ou de la forêt à l’ouest, par un passage sous la voie ferrée débouchant directement sur la ville éphémère, resté ouvert pendant l’événement. Assez vite ont fleuri au cœur de Melting Botte des lieux variés avec un programme annoncé. Un lounge bar à l’entrée de la ville (DJ Rato), un salon de thé, un bar à jeux, un salon de coiffure, un espace dédié aux haïkus, plusieurs belvédères et terrasses en hauteurs, lieux de méditation ou de lutte Greco-romaine… Autant de propositions que d’états d’esprit différents. Les expérimentations sociales sont recherchées, et même provoquées par la densité imposée à la ville : 20 personnes dans 100 m², c’est juste ce qu’il faut pour que les festivaliers s’entraident, imaginent des murs en commun entre leurs constructions et décident de logiques urbaines. Les constructions individuelles ont fini par disparaître au profit d’une ville organique fourmillante d’activité.

Expérimentations architecturales

En totale opposition avec Cime City, la ville éphémère de 2018, faite de structures aériennes tendues dans les arbres, Melting Botte était une ville particulièrement massive. Les quelque 100 tonnes de paille ont largement été éprouvées par les festivaliers ! Voûtes, appareillages, assemblages, alcôves, murs courbes sont autant d’expérimentations architectoniques des participants qui ont vu le jour pendant Melting Botte !

 

Retour en vidéo sur Melting Botte

 

Pour revivre Melting Botte, vous pouvez retrouver

— Toutes les photos du festival sur notre compte Flickr,
— les vidéos de l’événement sur notre chaîne youtube,
— le bilan du festival à télécharger ou sur Issu.

 

Responsable de projet : Antoine Aubinais

Photos : Alexis Leclerc, Tony Triechanh, Nicolas Waechter

MÉDIAS
Partenaires