FACT

Continuité et mise en acte de deux recherches menées par le CSTB – Centre Scientifique et Technique du Bâtiment et Bellastock, la recherche-action FACT traite des signes du grand paysage et des cycles de la matière. Pendant deux ans, elle propose de révéler les espaces publics de L’Île-Saint-Denis par des interventions artistiques guidées par l’implication des habitants. FACT se fonde sur l’appréhension des paysages urbains et sur le réemploi de matériaux dans la conception et la réalisation de ces interventions.

Études

Le projet FACT réunit des interventions urbaines douces qui valorisent ce qui fait sens pour les habitants et ménage des lieux, sources d’expériences sensibles pour ses usagers. Après sélection des équipes (Alice Millien, La Fabrique de l’Est, Les Éoliens et Le Collectif Coloco) réparties sur quatre lieux stratégiques (respectivement : l’A86, le Quai du moulin, le Quai de la marine et le centre ville Jean Jaurès), FACT est entré dans une phase de résidence artistique.

Site pilote

Après un atelier promenade et la rédaction d’un cahier des charges, Bellastock prend le parti de créer une liaison entre le niveau haut et le bas du Quai du Châtelier. Dans un espace étroit dédié a la seule fonction de circulation et où rien ne permet de s’arrêter pour contempler le paysage fluviale, l’idée est d’aménager un projet « greffe » qui invite à la pause et à la convivialité. Un chantier ouvert a été mis en place pour cette construction, d’abord dans le laboratoire Actlab, manifeste de réemploi de Bellastock, puis insitu. Le rôle d’Actlab est central pendant le temps de chantier : conception, préfabrication, amélioration continue apportée au projet, compréhension des ressources matérielles et immatérielles, échanges entre les concepteurs et les habitants.

Conception urbaine sensible

FACT avait pour ambition de définir les principes d’une conception urbaine sensible reposant sur l’ensemble de signes permettant à chacun d’éprouver les lieux. Il constitue un langage expérimenté des paysages, des espaces publics et ambiances urbaines. Ces signes communs, une fois révélés, peuvent permettent la mise en exergue d’un langage urbain signifiant, un préalable pour penser et créer une ville sensible, capable de perpétuer l’expérience subjective des lieux.

Cette résonance sensible des lieux (vécus, sensations, émotions) reste le plus souvent une inconnue. FACT a pu la révéler grâce à :

• L’expérimentation d’un protocole de recueil des expériences sensibles : les ateliers promenades. Il s’agit d’un protocole ludique, articulant temps individuel et collectif, oralité, écrit, représentation et expériences sensorielles,
• L’identification des signes et descripteurs urbains du sensibles traduit dans les cahiers des charges à destination des concepteurs
• L’intervention des concepteurs artistes prêts à s’engager dans cette expérimentation. Après le partage de la connaissance des signes et prises affectives identifiés, les concepteurs ont été invités à les révéler et à les mettre en exergue par une approche plastique, spatiale et idéelle par des interventions douces qui favorisent l’arrêt et la contemplation.

Ainsi, FACT incite à renouveler la fabrique urbaine via :

• Des protocoles du recueil du sensible ;
• Une analyse urbaine mettant en valeur les détails contribuant à chacun de composer son propre rapport aux lieux, à savoir l’identification d’une sémiologie urbaine des descripteurs du sensibles ;
• La mobilisation de concepteurs à même de s’interroger sur les matériaux sensibles. En ce sens, le croisement de concepteurs du champ urbain avec des artistes est fructueux dans le processus de conception. Il a toutefois été mis à l’épreuve des contraintes techniques et de faisabilité, amenant souvent un recentrage sur des éléments ponctuels.

Publication

Sous la direction d’Émeline Bailly, Bellastock a co-écrit l’ouvrage Oser la ville sensible, publié en 2018 suite aux résultats de la recherche-projet FACT et des interventions urbaines artistiques menées in situ de 2015 à 2017. Il propose de revenir sur ces résultats avant d’apporter un élargissement théorique sur les approches sensibles et poétiques de la création des villes et se termine par un manifeste pour une conception urbaine sensible.

 

Réalisations

• Rédaction et réalisation de cahiers des charges d’intervention.
• Rédaction et diffusion d’un appel à projet.
• Réalisation des fiches techniques d’intervention.
• Préparation, programmation et accompagnement de résidences artistiques (conception + Réalisation).
• Suivi et retranscription des actions de conception et de réalisation.
• Préparation et participation au réunions de comité de suivi technique et de comité de pilotage.

Partenaires techniques :

• Commanditaire : CSTB
Partenaires : DRAC, Plaine Commune, Ile-Saint-Denis, Région Île-de-France

 

Responsable de projet : Julie Benoit

Photos : Bellastock, Alexis Leclerc, Guillaume Brunot

MÉDIAS
Partenaires