jardinactlab_liinametsaots

Le jardin de Actlab est un espace d’expérimentation paysager sur un lieu en mutation, le chantier du futur Ecoquartier Fluvial de L’Île-Saint-Denis qui accueillait les anciens entrepôts du Printemps. Il est plus précisément implanté sur le futur parc. Des techniques de permaculture, de régénération du sol, d’agriculture urbaine ou encore de phytorémédiation y sont testés.

jardin_oct2015_2AMENDEMENT NATUREL DU SOL

Bellastock collabore avec les services techniques des espaces verts de la ville de L’Île-Saint-Denis afin de régénérer le sol de cette friche industrielle en mutation et anticiper l’arrivée des habitants. Ce travail est effectué grâce à du Bois Raméal Fragmenté (BRF), véritable « or noir ». Il est constitué de branchages et de feuilles broyés. Cette matière hautement fertile permet de régénérer le sol, et de tester différents substrats de plantation. Il s’agit du réemploi du matériau vivant : le broyat est fourni par un élagueur, dont l’alternatif serait de les déposer en déchètterie.

De l’engrais Vert : Un semis d’engrais verts (Moutarde, lin, coriandre, cressonnette) est effectué régulièrement sur le site, afin de redonner de la fertilité au sol. Les premiers semis ont eu lieu dans la partie basse du site, en y créant des hortillonnages pour évacuer les eaux de la pluie, et en permettant simultanément un arrosage en continu pour les jeunes plantes.

Un compost : Les déchets alimentaires de Actlab sont transformés en compost qui à son tour alimente le sol des plates-bandes destinées à l’agriculture urbaine.

jardinactlab_liinametsaots_3AMÉNAGEMENT PAYSAGER EN RÉEMPLOI

L’ensemble du vivant présent dans le jardin provient du territoire de Plaine Commune ou de la semence de nouvelles graines. Une grande partie des végétaux sont issus du toit des anciens entrepôts du printemps qui étaient isolés thermiquement par de la perlite. Il s’agit d’une roche volcanique siliceuse dans laquelle les plantes poussent très bien. Au cours du chantier de démolition, la perlite a été triée après abatage, avec les DIB (Déchet Industriel Banal), puis réemployée au sein du jardin de Actlab.

Un travail d’aménagement paysager a également été mis en place à partir du réemploi de matériaux de construction issu des anciens entrepôts du printemps ou du territoire de Plaine Commune : Des morceaux de poutres en béton armé ont ainsi servis à créer un emmarchement et des soutènements tandis que des baignoires ont servis de jardinières.

Paysagistes : Liina Metsaots, Margaux Servans-Lessieu, Léonard Nguyen Van The, Marie Pire

Jardiniere

Partenaire


logosans s