D’où vient le projet ?

A l’initiative de l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine), Bellastock travaille sur la transformation du quartier du Clos Saint-Lazare à Stains. Plus précisément, Bellastock a pour mission de suivre les démolitions de plusieurs tours d’immeubles et apporte son expertise pour réemployer la matière en proposant l’aménagement d’un lieu de vie dans l’espace public.

Sur cet espace, La Fabrique du Clos, plusieurs prototypes sont construits à partir de matériaux réutilisés pour créer une continuité entre le passé et le futur de ce quartier. L’objectif principal est de tisser du lien social entre les habitants et les structures locales (écoles, association de quartier, régie de quartier) au sein même de ce nouveau lieu de vie.

Conception

Pour impliquer les habitants du quartier dans le projet et permettre une réelle transmission de compétences, le chantier s’est déroulé conjointement avec 4 artisans de Bellastock, 5 jeunes employés par la régie de quartier du Clos Saint-Lazare ainsi que 8 stagiaires en architecture-paysage. L’intérêt à court terme est d’impliquer des jeunes du quartier et créer directement de l’emploi. A plus long terme, l’objectif est de permettre à ces mêmes jeunes d’être compétent et de pouvoir répondre aux exigences du marché. Dans les années à venir, de nombreux projets d’aménagements (démolition et création d’espaces verts) sont prévus au sein du quartier Clos Saint-Lazare et plus globalement sur le territoire de Plaine Commune.

IMG_4504

Construction

Le jardin a été dessiné et réalisé par 3 paysagistes de l’association Bellastock ainsi qu’avec plusieurs enfants du quartier par l’intermédiaire d’ateliers autour du jardinage et de la construction. La particularité de l’espace repose sur la diversité florale qu’on peut retrouver.

Tout d’abord, avec l’aide des services de Plaine Commune, de nombreuses plantes ont été récupérées dans les différents espaces verts de la communauté d’agglomération. Ensuite et en adéquation avec le passé de ce territoire, des arbres notamment fruitées ont été récupérés sur plusieurs friches à proximité du quartier du Clos. En effet, jusqu’à la fin des années 60, la Seine-Saint-Denis était un département où l’activité agricole et maraichère était très présente.
L’ensemble des graines plantées ont, d’une part, été achetées à la fin de la saison agricole peu productive de 2015, ce qui implique de composer avec les graines restantes et à prix bradées et d’autre part, dans plusieurs épiceries de quartier pour obtenir une variété plus large (plants, herbes exotiques etc…).
Enfin le jardin expérimental d’Actlab datant de 2012 a obtenu au fil des années un nombre conséquent de plantes. Un prélèvement a été fait pour en apporter sur Stains.
En plus de tous ces composants (plants de légumes, arbres fruités, plantes sauvages et comestibles, fleurs), on retrouve ce que l’on peut appeler déchet vert ou plutôt du BRF (bois raméal fragmenté). Constitué de branchages et de feuilles broyés, cette matière hautement fertile est finalement réemployer : le broyant est fourni par un élagueur, dont l’alternatif serait de le déposer en déchetterie.

Ce résultat permet d’assurer une meilleure bio-diversité, une régénération des sols plus efficace. Cet éco-système permet de diminuer le risque de maladies, de favoriser le développement de la faune comme les insectes auxiliaires (régulent les populations de ravageurs et pollinisent les fleurs et les légumes) sur et aux alentours de la Fabrique du Clos.

Trois prototypes sont aussi développés sur le site :

  • IMG_0549Le Dalage (Opus Incertum) : Ce chemin est réalisé à partir de voiles de béton de 8 cm d’épaisseur issues des
    anciennes tours d’immeubles.
    L’intérêt est de mettre en avant la pierre apparente ainsi qu’un panel de couleurs des murs. Ce clin d’oeil permet d’ancrer dans la terre le passé des tours d’immeubles tout en apportant un dynamique visuelle à l’allée.
  • Murs en pierres sèches : Construits en symbiose avec le jardin, les murs en pierres sèches ont pour utilité de créer des allées, des assises. La végétation s’immiscera petit à petit dans les murs pour les intégrer entièrement au jardin. Au préalable, les pierres de béton ont été taillé dans des murs de 15 cm d’épaisseur ainsi que dans des façades d’immeubles.
  • Murs extérieurs : Afin d’optimiser l’espace et l’accueil de la Fabrique du Clos, des voiles de béton de 15 cm d’épaisseur ont été récupérés pour construire un local poubelle ainsi qu’un garage à vélo. Les découpes de bande béton sont posées selon le process d’assemblage de kapla.

Pour stocker l’ensemble des outils, un container a été déposé sur le chantier. Désormais, ce container a un nouvel usage, il a été transformé en cuisine avec une ouverture vers l’extérieur pour faire office de comptoir. Une toiture a été apposé au dessus du container dans le but de s’abriter et de rendre l’espace plus convivial.

Usages


Ce lieu a pour but d’évoluer selon les attentes et les besoins des habitants.
Pour cela, Bellastock met à disposition une zone de construction à la régie de quartier dans le but de réaliser du mobilier tels que des structures en palettes ou bien des bacs à fleurs. Ce mobilier sera amené à être déplacer et venir garnir d’autres espaces dans la commune de Stains.

13681072_191273934609325_5284036320673516523_n

Les mobiliers visant à rester sur place ont été construits avec la participation des enfants du quartier. D’autres proviennent d’un ancien projet de l’association, la réalisation d’un stand pour la COP 21.
Ils ont déjà pu servir lors de la première guinguette. En collaboration avec Bellastock, l’association d’habitants La Closerie du lézard prend le relai à partir du 9 juillet pour un mois festif et détendu. Tous les week-ends, la Fabrique du Clos sera ouverte et des activités seront prévus (jardinage, jeux, danse, réparation vélo…).