Aalexisleclercq_actlab1u travers de cette recherche, le souhait est de développer un équipement de chantier innovant et s’en saisir comme levier pour créer un nouveau marché du réemploi capable de répondre :

Aux besoins des bases vie de chantier à être plus adaptées aux exigences écologiques et sociales actuelles

Aux besoins des démolisseurs de valoriser au maximum leurs stocks de matière déconstruite

Aux besoins des constructeurs à puiser dans les stocks de matières issus des démolitions d’un même territoire

ACTLAB COMME ÉQUIPEMENT DE CHANTIER

C’est l’ambition de Actlab que de dépasser ce qu’il est actuellement (un manifeste du réemploi doublé d’ateliers de production) pour devenir une aide concrète à l’optimisation des chantiers de démolition et à leur intégration réelle dans la ville habitée. L’ouvrage, en complet réemploi, se doit d’être l’expression manifeste du réemploi dans un chantier, tout en optimisant les flux de matériaux actuellement et à tort jugés déchets.

Nos études, accompagnées des résultats d’autres recherches françaises et européenne confirme la nécessité de formaliser un nouveau métier pour orchestrer la création d’une filière territorialisée du réemploi, avec un marché sur les matériaux de seconde vie qui s’ouvre. Le métier pourrait être composé de deux compétences : une d’expertise réemploi, et une opérationnelle de collecte – valorisation – mise en œuvre de la matière (en composants d’ouvrage). L’équipement de chantier que nous proposons de concevoir et construire sera le lieu de réalisation de ces deux compétences. L’ouvrage et sa méthodologie de travail doit être reproductible dans les grands chantiers d’aménagement de type ZAC ou encore dans les grands chantiers de renouvellement urbain de type NPNRU.

Eclairage, vers l’ouverture d’un marché

En France, les activités de construction, de réhabilitation et de démolition produisent 73% des déchets, soit 260 millions de tonnes par an (1) . En Ile-de-France, cette problématique est encore plus présente, puisque la région génère 30 millions de tonnes de déchets par an pour le BTP, ce qui représente plus de 5 fois la production de déchets ménagers (2).Le secteur du bâtiment représente à lui seul 12 millions de tonnes de déchets produits annuellement en Ile de France, et les difficultés de stockage de ces matériaux sont croissantes.

passerelle_actlabLe réemploi est une alternative à l’extraction de matière première et à l’enfouissement de déchets. Il permet de limiter les temps de transports et de favoriser une meilleure répartition de la valeur ajoutée d’un chantier. Il s’agit à l’inverse du recyclage, de travailler avec des matériaux de seconde vie sans leur faire subir une transformation trop importante. Garder l’intégrité de leur forme pour garder leur mémoire comme trace de l’histoire. Par ailleurs, le réemploi est une activité intense en emploi et créatrice de main d’œuvre locale non délocalisable, et les réseaux spécialisés en réemploi sont en forte augmentation (+33% entre 2010 et 2012).

Les principaux verrous identifiés sur le développement de cette activité sont principalement liées à l’apparition de nouvelles compétences, à la caractérisation des performances résiduelles des matériaux et à la constitution d’un modèle économique. Certains de ces verrous ont été analysés ou sont en passe de l’être dans les projets REPAR 1 et REPAR 2, financés en partie par l’ADEME. Néanmoins, pour aboutir, ces démarches doivent s’appuyer sur un projet démonstrateur solide.

Enfin, une autre problématique abordée par ce projet porte sur l’activation d’un lieu en forte mutation, avec des temporalités qui sont souvent longues. il est proposé de lire le projet de renouvellement urbain comme un processus et non comme un produit fini. En s’intégrant au cœur des chantiers de déconstruction et de construction, il est garant de l’activation urbaine et culturelle du chantier, protecteur de l’histoire du lieu auprès des usagers.


INFORMATIONS

Financeur : BPI, APr AIXPE 2015
Pilote : BELLASTOCK
Public : SECTEUR DE LA CONSTRUCTION ET DE L’AMÉNAGEMENT – COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET SECTEUR PUBLIC
Evaluateur : GIRUS
Mots-clés : MARCHE DU REEMPLOI – ACTLAB – EQUIPEMENT DE CHANTIER INNOVANT -CIRCUIT COURT BTP
Description : EN COURS
Langue : FR


FINANCEUR ET PARTENAIRES

With the support of the Creative Europe Programme of the European Union

EU-flag-Crea-EU-+-Culture-[CMYK]-FR 07_Artecitya_tints3_misc-6        bpifrance_logo

 

(1) Futuribles, note de cadrage « Economie Circulaire, le BTP doit faire sa révolution », septembre 2014
(2)IAURIF, « Economie circulaire, écologie industrielle, Eléments de réflexion à l’échelle de l’Ile de France, décembre 2013